Stratégies liées aux warrants

Les Warrants permettent de mettre en oeuvre des stratégies d'investissement variées.

Indexation

L'indexation consiste à spéculer sur l'évolution d'un marché ou d'une valeur en investissant une somme moindre que l'achat directe de cette valeur. Il faut alors savoir vendre même en cas de moins values et ne pas hésiter à vendre vite si le scénario de marché anticipé est erroné.

Cette indexation doit rester de court terme et il ne faut pas oublier que l'effet de levier multiplie les gains mai aussi les pertes.

Couverture de portefeuille

Le put warrant est l'outil idéal pour couvrir un portefeuille d'actions.
Cette stratégie est utilisée par un investisseur qui anticipe une baisse du marché, mais qui ne souhaite pas vendre son portefeuille d'actions. Ce peut être le cas, par exemple, d'un investisseur qui détient des actions qu'il ne peut pas vendre (PEE ou Stock options) ou qui ne veut pas franchir le seuil de cession pour des raisons de fiscalité.
En cas de baisse du marché, les gains générés par l'achat de put warrants compenseront les pertes enregistrées sur te portefeuille.
La formule suivante détermine le nombre de put warrants à acheter par l'investisseur pour couvrir son portefeuille :

N=(Montant à couvrir/Niveau ss-jacent) x (Parité warrant/|Delta|)

Exemple de couverture de portefeuille

Un investisseur possède des actions Air Liquide pour un montant de 18 000 €.
Il souhaite se couvrir contre la chute du titre. L'action est alors à 180 €. Le choix du prix d'exercice de son put warrant va déterminer à partir de quel niveau la couverture sera efficace :

  • En achetant un put warrant en dehors de la monnaie (au prix d'exercice de 160 €, par exemple), la couverture coûtera moins cher, mais elle ne sera efficace que lorsque le titre passera sous les 160 €.
  • En achetant un put warrant à la monnaie ou dans la monnaie, le portefeuille sera couvert contre toute baisse sous les 180 €.


Alors que le cours du sous-jacent (action Air Liquide) est de 180 €, l'investisseur décide de se couvrir de la façon suivante :
Achat du put warrant Air Liquide

  • Prix d'exercice : 180 € (à la monnaie)
  • Maturité : 1 an
  • Prime : 0.6 EURO
  • Delta : - 0,45
  • Parité : 10/1

Le nombre N de warrants à acheter est :

N=(Montant à couvrir/Niveau ss-jacent) x (Parité warrant/|Delta|)
Soit N=(18000 / 180) x (10 / 0.45) = 2222,22 warrants

Avec une quotité de 1000, l'investisseur doit décider entre acheter 2 000 put warrants (il sera alors légèrement sous-couvert) ou 3 000 put warrants (il sera alors légèrement sur-couvert). L'investisseur décide d'acheter 3000 warrants à 0,6 EUROS, soit un montant total de 1 800 EUROS.

Scenario 1 : Hausse du sous-jacent

A l'échéance, l'action Air Liquide cote à 216 €, soit une hausse de 20%.
Résultats :

  • Plus value sur les actions : (18 000 x 1.2) - 18 000 = 3 600 €
  • Moins value sur les warrants : 1 800 € (Le sous jacent se situe au dessus du prix d'exercice, la valeur des warrants est nulle et la perte est totale sur les warrants)
  • Résultat global : 3 600 - 1 800 = 1 800 €


Scenario 2 : Stabilité du sous-jacent

A l'échéance, l'action Air Liquide est inchangée à 180 €.

  • Plus value sur les actions : 0 €
  • Moins value sur les warrants : 1 800 € (Le sous-jacent se situe au niveau du prix d'exercice, la valeur des warrants est nulle et la perte est totale sur les warrants.
  • Résultat global : - 1 800 €


Scenario 3 : Baisse du sous-jacent

A l'échéance, l'action Air Liquide est en baisse de 20 % à 144 €.

  • Moins value sur les actions : (18 000 x 0.8) - 18 000 = - 3 600 €
  • Plus value sur les warrants : [3 000 x (180 - 144)]/10 - 1 800 = 7 200 €
  • Résultat global : 7 200 - 3 600 = 3 600 €